close
TV Chronik TV Chronik
Search
Joli retour pour Breaking Bad

Bryan Cranston et Aaron Paul

Bryan Cranston et Aaron Paul

Hier soir, AMC donnait le coup d’envoi de la 3ème saison de Breaking Bad. Le public a t-il été au rendez-vous ?

Oui, et plus que oui même, puisque la série a battu son record d’audience en réunissant 2 millions de téléspectateurs de 22h à 23h. Un chiffre gonflé à 3.3 millions en comptabilisant la rediffusion.

Le premier épisode de la saison 2 avait été suivi par 1.7 million de fidèles en mars 2009.

Source : THR; photo : AMC

Bookmark and Share

arrow4 Comments

  1. Horkken
    9:39

    Ha oui! Ça fait plaisir. Pressé de voir ça moi!

  2. Raptor39
    9:44

    une parenthèse, j’aimerais bien un jour que vous expliquiez dans un ptit dossier comment on peut juger bon 2 millions de téléspectateur dans un pays aussi peuplé que les states alors qu’en france, TF1 ou autre chaine sorte facile du 10 millions en prime-time. On arrête pas de nous dire que les américains sont ceux qui regardent le plus de tv par jour en heure et quand on regarde les audiences c’est super bof en fait.
    C’est une idée, mais je serais pas contre un petit dossier qui explique les networks, les cumuls d’audience sur la population totale, etc ^^

  3. Ezalb
    11:50

    Je ne suis pas un pro de l’audimat, mais tu le dis toi-même, tu compares un prime time avec une série qui passe en seconde partie de soirée et qui n’est pas forcément sur la chaîne la plus regardée aux Etats-Unis.

    De plus la série n’a pas le budget d’un Heroes/House etc..

    Tout est relatif.

    Par contre je ne suis pas contre non plus

    “mais je serais pas contre un petit dossier qui explique les networks, les cumuls d’audience sur la population totale, etc ^^”

  4. 11:03

    C’est un vaste sujet qui demanderait plus d’explications, mais il faut bien comprendre que le paysage audiovisuel français est très différent de celui des Etats-Unis comme il est aussi très différent de l’Allemagne, etc.

    La domination d’une chaîne comme TF1 en France avec des parts de marché oscillant régulièrement entre 25 et 35%, c’est, si je ne me trompe pas, quasiment un cas unique en Europe. Le carton de Dancing With The Stars, ce lundi sur ABC, c’est 22.5 millions de téléspectateurs pour une part de marché d’environ 22%. On tombe à 12% pour Mon Oncle Charlie et The Big Bang Theory qui ont pourtant été suivies par presque 14 millions de personnes.

    Dans la plupart des pays, les audiences sont bien plus fragmentées entre les chaînes. Aux Etats-Unis, il y a certes les chaînes principales, les networks (CBS, ABC, NBC, FOX et CW), mais cela fait des années que le câble (gratuit et payant) est “démocratisé”, reçu par un très grand nombre de foyers. La part de marché globale des networks est bien inférieure à celle des six chaînes principales françaises.

    Par comparaison, il y a beaucoup moins d’abonnés au câble et au satellite en France, et les chaînes de la TNT, lancées en 2005, sont seulement en train d’émerger. Seules quelques chaînes parviennent à dépasser le million de téléspectateurs et sont encore loin de faire trembler les chaînes historiques.

    Aux Etats-Unis, la situation est différente. Certaines chaînes du câble réussissent à dominer les grands networks. Exemple : les 7-8 millions de téléspectateurs de The Closer diffusée sur la chaîne câblée TNT (attention à ne pas s’embrouiller lol).

    Peut-on imaginer chez nous W9 battre France 2 ? Ce n’est pas encore le cas, mais peut-être, et sûrement un jour. En revanche, une chaîne comme Canal Plus, bien que payante, a plusieurs fois réussi à dominer une ou plusieurs chaînes hertziennes, comme ce week-end avec le match OM/Lyon. Cela rejoint un peu le cas de HBO (”le Canal Plus américain”, c’est plutôt l’inverse en fait), qui a réuni près de 12 millions d’américains avec le final des Soprano. Pas plus tard que ce week-end, le documentaire Life a rassemblé plus de 11 millions de personnes sur la chaîne câblée Discovery Channel.

    Maintenant, ces performances, qui montrent le véritable impact du câble aux US, capable de menacer les grands networks sont aussi des cas à part. Chaque chaîne -network ou câblée- ne touche pas le même nombre de gens potentiellement. Pour la petite chaîne AMC, les 2 millions de Breaking Bad, c’est un bon résultat. Le même score sur NBC, ce n’est évidemment pas la même histoire.

Leave A Comment

Articles similaires: